Cette année la remise des prix du Salon des Poètes de Lyon  a eu lieu le dimanche 18 novembre 2007, 

au Club - Restaurant Part Dieu - 5, rue de la Part Dieu

69003 LYON

Maryse et Maguy accueillent chaleureusement les invités.

A

B

La salle est vite pleine, il faut des chaises supplémentaires, on s'installe confortablement, des retardataires arrivent encore... dehors il fait froid.

Tout le monde est content de se retrouver et on fait connaissance des nouveaux lauréats.

Beaucoup d'enfants sont là, frémissants d'impatience et de curiosité, un véritable essaim de petites abeilles, débordantes de vie et de talent.

C

L'après-midi est animée par la chanteuse Emilie LIABOT, une grande amoureuse de PIAF.

Superbes chansons...

D

Le Salon des Poètes de Lyon

Le palmarès 2007

Concours de Poésie Adultes

SECTION L - POESIE LIBRE

1er PRIX : LE VALLON FLEURI de Sylvette SIMON

2ème PRIX : VERS D'AUTRES HORIZONS de Raymonde LORA RONCO

Mention Très Bien : INSOMNIE de Marie GAUVIN

Mention Bien : EPHEMERIDE d'Irène DUBOEUF

SECTION C - CLASSIQUE

1er PRIX : L'AMPHORE A LA ROSE de Michel MULOT

2ème PRIX : L'HOMME DE L'INDIGO de Marilène MECKLER

Mention Très Bien : UNE FLEUR AU CHAPEAU de Christian FERTE

Mention Bien : JE LES ENTENDS ENCORE de Jeannine BOIXEL

SECTION NC - NEO CLASSIQUE

1er PRIX : LES MOTS de Jean Pierre MICHEL

2ème PRIX : PETITE FILLE AFGHANE de Marie-Claire MELCHIOR

Mention Très Bien : L'EAU VIVE de Marie GAUVIN

Mention Bien : A MON PREMIER AMOUR de Georges VERNET

SECTION  S - SONNET

1er PRIX : LIBERTE de Marilène MECKLER

SECTION N - NOUVELLE

1er PRIX : UN GARCON RANGE de Jean-Paul LAMY

2ème PRIX : MAMAN IL FAUT QUE TU REVIENNES de Jean CALBRIX

Concours de Poésie Enfants et Adolescents

SECTION A - élémentaire

1er PRIX : GASPARD de Lou DESCOMBES

2ème PRIX : DEMAIN LE PRINTEMPS de Juliette VOLO

Mention Très Bien : LA GIGANTESQUE CHAUVE-SOURIS de Carole MEUNIER

SECTION B - Cours moyen - 6ème

1er PRIX : SI J'ETAIS de Charlotte VOLO

2ème PRIX : FEU D'ARTIFICE SUR LE LAC de Maélem GAUVIN

Mention Très Bien : DEVINEZ ,DEVINEZ QUI JE SUIS...de Doriane LORA RONCO KENDEM

Mention Bien : LE DIAMANT de Marie MEUNIER

SECTION C - 5ème - 4ème - 3ème

1er PRIX : UN AMOUR POUR TOUJOURS de Renaud GAUVIN

SECTION D - 2ème - 1ère - Terminale

1er PRIX : NUITS ET JOURS de Caroline BERTAUX

2ème PRIX : DELIVREZ-MOI d'Aurore COVA

Les Lauréats et les Poésies

Concours de Poésie Adultes

SECTION L - POESIE LIBRE - 1er PRIX - LE VALLON FLEURI  de Sylvette SIMON

A_023

Le vallon fleuri

En ce jour d’avril, doux comme un flocon,

je suis allongée au fond d’un vallon,

tellement fleuri d’anémones

que le firmament semble descendu sur terre

et je me prends pour un ange,

ainsi couchée dans le lit des étoiles.

La brise caresse une mèche de mon front,

si tendrement que je retrouve mes boucles d’enfant

…de cette petite fille qui rêvait en récitant

les poésies de Paul Fort, Albert Samain,

Maurice Fombeure ou Louisa Paulin.

Je suis allongée au fond d’un vallon fleuri

et je murmure au brin d’herbe,

au nuage de nacre, à l’oiseau furtif,

à la fourmi au cœur de cuir :

« Je suis heureuse de vivre avec vous

cette pépite de vie terrestre si parfaite.

Comme nous, avec nous,

à jamais elle disparaîtra…

mais elle aura existé et cela seul compte.

Faisons-la resplendir de mille feux

Avant qu’elle ne s’éteigne. »

Je suis allongée au fond d’un vallon fleuri

et mon âme s’envole,

les ailes ruisselantes de verdure et de corolles.

Simple jour de ma vie,

comme une relique,

je t’ai recueilli

et délicatement déposé

               Dans la châsse de mes souvenirs.   

                                                                                                                                                                                                                                                         

POESIE C - CLASSIQUE - 1er PRIX  - L'AMPHORE A LA ROSE de Michel MULOT   

                                                                                                                                                                                             

L’amphore à la rose

Je t’imagine un soir lorsque tu reviendras

D’une quelconque église avec entre tes bras,

Dans un vase de grès, la cendre juste tiède

De ma carcasse enfuie au-delà d’Andromède.

Je t’en prie, en ce jour, épargne-moi tes pleurs,

Ne nous invente pas de posthumes bonheurs.

J’aurais trouvé si doux d’entendre ces « Je t’aime »

Bien avant d’effeuiller la fleur de chrysanthème.

Au fil des ans perdus, notre amour engourdi

Semait sur le chemin ses robes d’organdi,

S’éloignant au tréfonds de trop lointains mirages

Pour laisser doucement la place aux soirs d’orages.

Ne garde souvenir que des jeunes amants

Sur la mousse des bois où nos cœurs sans tourments

Battaient à l’unisson de si tendres étreintes

Que dans ma nuit d’exil j’en sais toujours les plaintes.

                                                                                                                                                                                                                                    

Les larmes tissent trop de linceuls aux remords.

Moi, je ne te demande, en adieux à mon corps,

Qu’un sourire, un pardon, l’opale d’une rose

Sur cette amphore grise où mon âme repose.

                                                                                                                                                                                                             

SECTION NC - NEO CLASSIQUE - 1er PRIX - LES MOTS de Pierre MICHEL

                                                                           

                                                                                                                                                         

Les mots

Il est des mots écrits à l’encre d’amertume

Quand les larmes font mal aux instants chavirés

Comme une âpre blessure aux rêves déchirés

Sur les brisants du temps où vient mourir l’écume.

Il est des mots soyeux sur les lèvres du jour

Que posent les matins comme un ruban d’aurore

A l’heure où les parfums s’enlacent sur la flore

Tel un baiser offert aux ailes de l’amour.

Il est des mots cueillis au silence des branches

Où les vers du poète ont la saveur du miel

Quand la fleur de rosée aux tons de l’arc en ciel

Devient la source vive où la plume s’épanche.

                                                                                                                                                                                       

SECTION  S - SONNET - PRIX Léopold MORRELIERE - LIBERTE de  Marilène MECKLER

Liberté !

Bohémienne allant sur le feu de nos mains,

Sans brûler tes jupons qui glanent l’espérance,

Pourvu que le bon droit chasse l’intolérance,

Pour toi, le sang de l’homme a rougi les chemins.

Héroïque voilier bravant les lendemains

Et nos regards perdus dans les mers d’ignorance,

Ton écume bleuit, malgré sa transparence,

Le sillage des cœurs, le long des parchemins.

Aquarelle et fusain t’habillent pour nos songes,

L’eau vive et le zéphyr t’éloignent des mensonges,

Respirer ta musique appelle en nous l’été.

Si les enfants du monde attrapaient tes étoiles,

Ils pourraient peindre au ciel le mot « Félicité »,

Séduite par leurs jeux, tu laisserais tes voiles !

                                                                                                                                                                                                                                                 

SECTION N - NOUVELLE - 1er PRIX - UN GARCON RANGE de Jean-Paul LAMY

                                                                                                                                                                                       

Il est difficile d'insérer ici le texte complet de cette nouvelle, mais je le ferai volontiers, si Jean-Paul LAMY

accepte de m'indiquer et de m'envoyer l'extrait qu'il souhaiterait voir publier sur le blog.

D'avance merci.

Les Lauréats et les Poésies

Concours de Poésie Enfants et Adolescents

SECTION A - élémentaire - 1er PRIX - GASPARD de Lou DESCOMBES

A_017

Gaspard

Mon frère Gaspard, a des pouvoirs.

On les voit seulement dans le noir.

Il peut exaucer les vœux, et peut

Détacher de très gros nœuds…

Avec ses pouvoirs, Gaspard

A déjà écrasé un guépard.

Le soir, quand il fait tard,

Gaspard va boire.

Mais depuis que Gaspard

A disparu,

On ne peut plus le voir.

                                                                                                                                                                                                

SECTION B - Cours moyen - 6ème - 1er PRIX - SI J'ETAIS de Charlotte VOLO

                                                                                                                                                                                                                            

A_019

                                                                                                                                                                                                                                                      

Si j'étais

Si j’étais la pluie,

Je pleurerais sur le désert

Pour faire naître la vie.

Si j’étais une fée,

Il n’y aurait plus de gens seuls.

Si j’étais un lutin,

Je ferais disparaître la pollution.

Si j’étais une magicienne,

Plus personne ne mourrait de faim.

Si j’étais un génie,

Je rendrais tous les gens heureux.

Si j’étais Zorro,

Je convertirais les méchants en gentils.

Si j’étais riche,

On ne verrait plus de pauvres.

Si j’étais un docteur,

Je guérirais toutes les maladies.

Si j’étais président,

Je tuerais la guerre.

Si j’étais tout cela,

Le monde serait paradis.

Si j’étais poète,

Avec des lettres, j’inventerais des mots,

Avec des mots, je créerais des phrases,

Avec des phrases, j’imaginerais des poèmes,

Avec des poèmes,

Je réchaufferais les cœurs tristes !

                                                                                     

SECTION C - 5ème - 4ème - 3ème  - 1er PRIX - UN AMOUR POUR TOUJOURS de Renaud GAUVIN

                                                                                            

Un amour pour toujours

Dès l’instant où je l’ai croisée

Je l’ai tout de suite aimée

Elle a bouleversé ma vie

Même si elle n’a pas compris

Ce que je ressens pour elle.

Le comprendra-t-elle jamais ?

Car mon amour lui est fidèle

C’est pour la vie et je le sais.

De notre premier regard

Je me souviendrai toujours,

Même si je l’ai su trop tard,

Aimer est souvent trop court.

Elle m’a fait beaucoup de peine

Le jour où elle est partie.

Lorsqu’elle a brisé la chaîne

Pourquoi ne l’ai-je pas suivie ?

Puisqu’un jour l’amour s’en va

Pourquoi, je ne le sais pas

J’espère qu’elle le regrettera

Et me reviendra !

SECTION D - 2ème - 1ère - Terminale - 1er PRIX - NUITS ET JOURS de Caroline BERTAUX

                                                                                                                                                                                    

Nuits et jours

Tous les jours de ta vie

Toutes les nuits de tes jours

Libre loin au long cours

Epurée de ton gris

Voir du sommet des tours

Tes abîmes et tes puits

Y jeter tes appuis

Comme des coffres trop lourds

Oublier les abris

Oublier les toujours

Qui ferment à double tour

Les chemins infinis

L’espoir est un velours

Qui t’enterre de débris

Affranchis-t-en aussi

Garde seulement l’amour

N’attends rien des ici

Envisage des retours

Sur d’inconnus alentours

Qui emplissent tes nuits

                                                                                                                                                   

Ton élan comme secours

Pour survivre à ta vie

Qu’on t’assigne sans avis

Car la misère rend sourd

                                                                                                                                              

Brave tes peurs et les leurs

Brave ta haine et ton cœur

Enfuis-toi dans l’amour

Enfuis-toi dans la nuit

Tous les jours de ta vie

Toutes les nuits de tes jours

Et pour clôturer ce superbe après-midi de poésie, un florilège de photos, en souvenir

d'une moisson de textes magnifiques.

   

A_018

A_024

A_025

A_026

A_027

    

            

Un dernier petit clin d'oeil pour Zoé VELLA (7 ans),

qui, pendant que son papa nous préparait un délicieux buffet, s'est adonnée à la poésie...

Il se pourrait que Zoé devienne une concurrente "potentielle"

pour les prix des concours enfants de 2008

                                                                                                                                                                                                                                                    

a

                                                                                                                                                                                                                                                      

A l'année prochaine...