Si vous saviez pourquoi...

                                                                                                                                          

Si vous saviez pourquoi je n'aime pas la pluie...

Elle a noyé mon coeur sous un flot de chagrin,

Du beau muguet de mai pourri les derniers brins.

Sous un ciel torturé, bien plus longue est la nuit.

                                                                                                                                              

Si vous saviez pourquoi je n'aime pas l'hiver,

Sa grisaille glacée aux branches dépouillées...

On dirait que mes cartes sont dépareillées,

Il me semble jouer dans un monde pervers.

                                                                                                                                             

Si vous saviez pourquoi je n'aime pas la fête,

Son habit de clown triste et ses éclats trompeurs,

Ses coupes de champagne aux perfides vapeurs...

Nous aussi nous avions du bonheur plein la tête.

                                                                                                                                       

Si vous saviez pourquoi je n'aime pas les gares...

Qui parle d'évasion, qui parle de plaisir ?

Ces trains fuyant au loin me volent mon désir;

Ils aiguisent ma peine et ma douleur s'égare.

                                                                                                                                             

Si vous saviez pourquoi je hais les adieux,

Même ceux qui se donnent l'air d'un au revoir.

Ne me consolez pas, vous ne pouvez pas savoir...

Il n'avait même pas de larmes dans les yeux !

                                                                                                                                 

Marie-Claire MELCHIOR

2ème Prix Poésie Néo-classique

ALVO 2007

Amitiés Littéraires du Val d'Orléans