salon de lecture

A cette occasion, notre membre et complice Daniel Praeger viendra nous présenter son opus musical intitulé :

Au nom de la tendresse...pour que règne l'Amour

En effet, il récidive ! Il était déjà venu nous présenter et nous en-chanter le 11 février 2018 avec ses Parodies musicales qui furent pour moi de véritables re-créations, et devant le succès remporté, nous lui avons demandé de re-venir.

Et donc, nous fêterons (avec une semaine de retard, certes) l'Épiphanie (appelée aussi Théophanie dansl'Eglise orthodoxe) et son traditionnel tirage des Rois (et des Reines).

Cette tradition religieuse chrétienne à l'origine puis devenue laïque est issue de la venue des Rois Mages 12 jours après la Nativité et est seulement relatée dans l'Evangile dit selon Matthieu (selon car ses auteurs de la fin du 1er siècle se sont basés sur l'Evangile de Marc et un recueil de paroles).

En Grec, Épiphanie signifie apparition ou manifestation (à l'origine remplaçant la fête dite païenne d'apparition de la lumière après le solstice d'hiver) mais son utilisation est bien antérieure à l'ère chrétienne puisque les épiphanes sont les 12 divinités de l'Olympe ! Quant aux Rois Mages, ils sont plus Mages que Rois et sont rattachés à une autre tradition antique : ce sont des astrologues et initiés babyloniens venus de Perse, des devins, et ne seront nommés qu'au ...VIII ième siècle...

Pour revenir à l'origine de la fête de la Lumière (sol invictus chez les Celto-romains, le soleil invaincu qui renaît après le solstice d'hiver), il s'agit aussi, dans la Connaissance, de la Lumière incréée, celle dont parle le Credo : Lumen de Lumine, Lumière issue de la Lumière...mais là c'est une autre Histoire...