Je vous fais découvrir d'autres poètes ou des articles sur la poésie...
04 août 2022

Pendant la canicule (en 2003)

L’ETE FUT CHAUD 10/2003 Cet été, quand j’errais dans les rues de Paris,Je fus comme les autres bientôt comme un rôti.Dans les couloirs du Louvre je me réfugiaiPour pouvoir profiter de l’air climatisé.Le hasard me guida devant Dame JocondeQui, comme d’habitude, attirait un grand monde. Le peuple émerveillé la regardait, béat,Moi, je l’imaginais me montrant ses appasSoudain, en un éclair, la foule disparut : Un étrange frisson alors me parcourut.Je me retrouvai seul devant cette beautéEt ressentis alors le temps comme arrêté. Je... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 11:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 août 2022

L'élixir pour les gorilles (réédité en raison de son succès permanent)

il est une chose étonnante : depuis sa première édition en...2009 ce poème a sans arrêt reçu de nombreux visiteurs ! d'où sa réédition...  Un jour, il y a bien longtemps, dans une autre vie, j'ai fouiné dans l'immense bibliothèque de ma vieille complice Carole-Eva : j'y ai déniché un livre intitulé CENT POEMES POUR L'ECOLOGIE édité au Cherche Midi en 1991. En feuilletant les pages, je suis tombé sur ce poème signé Pierre Ferran (1930-1989) Autrefois c'était tout plein De gorilles sur la terre : Il y en avait des malins, ... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 08:34 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
12 juillet 2022

Lecture d'été : hommage à un très grand Poète ...article complété le 12/07

On ne présente plus cet immense poète que fut Oscar-Venceslas de Lubicz-Milosz, né le 28 mai 1877, mort le 2 mars 1939. Ces premiers poèmes parurent (en Français) dès 1899. Et son écriture fut très prolifique dans tous les genres : poésies, romans, théâtres, traductions, essais politiques et métaphysiques. https://fr.wikipedia.org/wiki/Oscar_Venceslas_de_Lubicz-Milosz Il m'est très difficile de choisir l'une de ses oeuvres à présenter ici ; voici donc l'un de ses poèmes (édition Fourcade/la bibliothèque russe et slave/Paris 1929)... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 19:51 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
12 novembre 2020

A l'approche de Noel, connaissez-vous les centons ?

Bien entendu, cet article va passionner les membres érudits du Groupe d'études, et les autres... ARome on appelait centon les morceaux de tissu dépareillés que les légionnaires cousaient l’un à l’autre afin de se fabriquer un sous-vêtement. (Ces centons n'ont rien à voir avec les santons des crèches provençales). Par la suite on nomma centon un jeu littéraire qui consistait à composer un poème original en partant de vers empruntés à l’œuvre de poètes différents. En voici un exemple composé de vers enpruntés à 9... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 18:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
17 mai 2012

les marionnettes vues par Anatole France

En illustration de notre album photos du dimanche 13 Mai (voir dans colonne de droite) En furetant ici et là, il m'arrive de trouver quelque texte purement inconnu. Ainsi, il y a déjà quelques temps, lors de recherches qui n'avaient aucun rapport avec le Salon des Poètes, si ce n'est la littérature, j'ai découvert le tome III de la Vie Littéraire écrit par Monsieur Anatole France (1844/1924) et édité à l'époque chez Messieurs Calmann-Lévy éditeurs. J'en ai extrait ce passage : HROTSWITHA AUX MARIONNETTES.J'en ai déjà  fait... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 12:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 mars 2011

Hommage à une grande Dame, Andrée Chedid

Dimanche 6 Février, une grande Dame nous a quitté, après une vie bien remplie, à l'âge de 91 ans : Andrée Chedid. Il est impossible de citer son oeuvre tellement elle fut immense dans le domaine de la poésie, des romans et nouvelles, des récits, du théatre. Née au Caire et d'origine libanaise elle est un véritable exemple pour la Francophonie, quoique pratiquant plusieurs langues ; on peut se reporter à sa biographie parue chez Wikipédia http://fr.wikipedia.org/wiki/Andr%C3%A9e_Chedid Les hommages rendus ont été unanimes et... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 15:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 février 2010

Petit jeu : de quel grand croyant est donc cette prière ?

Ô mon Dieu, vous m'avez blessé d'amour Et la blessure est encore vibrante, Ô mon Dieu, vous m'avez blessé d'amour.Ô mon Dieu, votre crainte m'a frappé Et la brûlure est encor là qui tonne, Ô mon Dieu, votre crainte m'a frappé.Ô mon Dieu, j'ai connu que tout est vil Et votre gloire en moi s'est installée, Ô mon Dieu, j'ai connu que tout est vil.Noyez mon âme aux flots de votre Vin, Fondez ma vie au Pain de votre table, Noyez mon âme aux flots de votre Vin.Voici mon sang que je n'ai pas versé, Voici ma chair indigne de souffrance, Voici... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 20:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 juin 2009

Héphaïstos, Vulcain ou Gérard D ? Suis-je un mythe ?

Après avoir mené la révolte contre Saturne, mon père Jupiter et ses deux frères se partagèrent l'Univers. Mon oncle Neptune reçut l'Empire des Mers, Pluton les Enfers et mon père se réserva l'Olympe, occupant de ce fait le Palais des Dieux. Une fois installé sur son trône, il décida de prendre une épouse, et son choix se porta sur Junon : elle accepta et devint la femme du maître de l'Olympe. Je naquis ainsi de leur union et fut appelé Vulcain. Il est à remarquer qu'avec mon frère Mars, nous fûmes les deux seuls enfants légitimes... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 13:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 avril 2009

Connaissez-vous la Belle Cordière ?

Louise Labé (1524 à Lyon - 25 avril 1566 à Parcieux-en-Dombes) est une poétesse française. Surnommée « La Belle Cordière », elle fait partie des poètes en activité à Lyon pendant la Renaissance. ET POUR EN SAVOIR PLUS :  http://fr.wikipedia.org/wiki/Louise_Lab%C3%A9  (cliquez sur ce lien direct) Je vis, je meurs; je me brûle et me noie ;J'ai chaud extrême en endurant froidure :La vie m'est et trop molle et trop dure.J'ai grands ennuis entremêlés de joie. Tout à un coup je ris et je larmoie,Et en... [Lire la suite]
Posté par Salon des Poetes à 13:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]